A propos

Destiné aux amoureux de la langue française, notre site répond aux questions de français : étymologie, grammaire, orthographe, conjugaison, vocabulaire …

Origine et étymologie du mot cartable

Quelle est l’origine du mot cartable ?

Aujourd’hui, la définition du mot cartable ne fait aucun doute. Il s’agit d’un “sac à poignées ou à bretelles dans lequel les écoliers mettent leurs cahiers, livres, etc.” (Larousse). Mais le cartable n’a pas toujours été le conteneur tendance des lourds manuels de nos chères têtes blondes.

Une origine latine

L’étymologie du mot “cartable” vient du latin médiéval cartabulum qui signifie le récipient à papier. Le terme cartabulum provient lui-même du latin classique charta, désignant la carte, le papier, la feuille de papier.

L’usage originel de ce que l’on appelle aujourd’hui cartable était de stocker des feuilles. Il pouvait aussi servir de sous-main tout en contenant des feuilles.

Le mot “cartable” n’apparaît qu’en 1900 dans le dictionnaire, sous la définition de “sac en cuir pour écoliers”. Certains régionalismes utilisaient (et utilisent encore) les termes de carte ou carton, fidèles à l’origine latine classique.

Le cartable, du XIXème à nos jours

Apparu au XIXème siècle, le cartable est porté en bandoulière, à la manière d’une besace. Les cartables sont alors faits maison, le plus souvent en toile. Ils contiennent une ardoise et parfois un livre.

Dès le XXème siècle, les bretelles viennent se greffer au cartable, ce qui permet aux écoliers de le porter sur le dos. Autre changement : la toile qui composait les sacs jusque-là a été troquée pour du carton bouilli et du cuir.

Le fait maison a été rapidement oublié pour une standardisation des modèles disponibles dans les années 50. Ce n’est que depuis quelques décennies que les formes et les couleurs des cartables sont particulièrement variées : cartable à roulettes, à poignées, à dos, à scratch ou à fermeture éclair, neutre ou à l’effigie d’un héros de dessin animé, etc.

Un cartable à l’ère du numérique ?

Le cartable du futur promet de modifier en profondeur le sens que l’on associe au mot cartable aujourd’hui. Ce que l’on appellera cartable électronique désignera un espace virtuel (sur serveur ou clé USB) contenant toutes les ressources utiles à l’élève.

Ce système occulterait le problème des sacs trop lourds et permettrait de réduire les risques de déformation osseuse chez les jeunes. Cependant, le coût de mise en place d’un tel dispositif reste encore élevé. A suivre…